ALPINE A110 S : LÉGÈREMENT SPORTIVE

Une nouvelle version dans la gamme Alpine

Lors de mon article sur la prise en main de l’Alpine A110, je vous avais communiqué qu’une Alpine A110 plus sportive se préparait dans le plus grand secret.

Après avoir diffusé quelques teasers attrayants au cours de la semaine, la révélation a enfin eu lieu aujourd’hui, lors d’un événement automobile et non des moindres. Question communication Alpine sait y faire et avait déjà fait fort pour l’Alpine A110 deuxième du nom. Mais ici il s’agit d’un coup de com plutôt bien réfléchi et cohérent.

Quoi de mieux pour révéler une variante sportive qu’au cours de la mythique compétition des 24H du Mans ?

Alors sportive oui et non. Bien entendu mon avis se fondera pour l’instant (en attendant un futur essai de mon compère, je l’espère) que sur la base des données avancées par le constructeur sans avoir eu un réel retour sur la chose.

"S" pour sportive, une lettre adéquate

Extérieurement il y a du changement (léger certes), mais c’est assez séduisant ! Cette A110 S, comme elle se nomme, se dévoile sous une teinte « Gris Tonnerre » en finition matte proposant une alternative au bleu Alpine habituel. Accentuant le côté sportif, souligné par la couleur, de nouvelles jantes « GT Race » noires, contrastées par les étriers de freins Brembo oranges (de 320 mm), équipe la monture. Et que serait une sportive sans la présence ne serait-ce que d’un soupçon de carbone ? Une sportive inachevée diront probablement certains. Mais ce n’est pas le cas rassurez-vous, elle est ce qu’il y a de plus abouti notre petite française. Et du carbone il y en a, en option malheureusement, sur le toit de la berlinette. Cette touche de carbone lui permet tout de même un gain de poids (léger), nous y reviendrons. D’autres détails accentuent le caractère sportif de cette version notamment le lettrage en chrome noir ou encore le petit drapeau en carbone et orange sur la custode.

Intérieurement le côté sportif se fait également ressentir, particulièrement par les nombreux rappels orange avec des surpiqûres au niveau des portières, des sièges, du tunnel central ou encore sur le volant. Ce volant qui arbore un point zéro (autre point impératif sur une voiture de sport) de couleur orange également. Et comme pédales et volant font la paire dans une auto, les pédales ont également été travaillées esthétiquement et se présentent de série…en aluminium (et non ce n’est pas en orange..).

Sportive, vraiment ?

Sportive esthétiquement oui, techniquement cette lettre « S », censée différencier une « simple » Alpine A110 de l’A110 dernièrement dévoilée, n’est peut-être pas (pour l’instant, attendons l’essai) si justifiée. Regardons cela de plus près.

Côté motorisation on reste sur le même bloc, c’est à dire le 4 cylindres 1.8 litres, mais la puissance passe elle, de 252 ch à 292 ch (soit en dessous de la barre symbolique des 300 ch…dommage). Un gain de 40 ch non négligeable lorsque l’on sait que le couple passe de 300 nm à 320 nm mais assez suffisant pour parler d’une véritable version « S » ? Et surtout est-ce suffisant pour rivaliser avec les compactes voisines ?

Bon, voyons ce qu’Alpine nous réserve d’autre par rapport à une A110 classique sur cette version.

Une grande partie de la presse automobile, lors des essais, a souligné l’efficacité du châssis de la berlinette. Mais Alpine ne s’est pas arrêté là. Ils ont en effet revu le châssis en vue de l’améliorer notamment par la mise au point de nouveaux ressorts hélicoïdaux plus rigides ainsi que des barres anti-roulis, creuses (permettant un gain de poids), plus fermes. Et le gain de poids pour cette version « S », malgré l’emploi de carbone, de matériaux synthétiques légers (Dinamica) et autres, n’est pas si conséquent. Cependant sur la balance elle n’affiche que 1114 kg soit 11 kg de moins qu’une Alpine Légende mais 16 kg de plus qu’une Alpine Pure.

Maintenant, lorsque l’on croise toutes ces informations, on s’aperçoit que le rapport poids/puissance plus intéressant de l’A110 S avec 3,81 kg/ch (contre 4,45 kg/ch pour les versions Pure et Légende) en fait d’elle l’Alpine la plus sportive de la gamme. Alors vraie sportive ou non ?

Il y a une dernière chose pour laquelle le doute ne subsiste pas quant à sa sportivité, c’est bien le prix. Plus sportif ça c’est sûr il l’est : 66 500€ (hors options).

Je laisse donc la main à mon compère, qui vous donnera on l’espère, un avis bien plus précis et réaliste des faits dès qu’il prendra le volant de cette nouvelle A110S.

Bielle & Piston,

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Restez connectés

Partagez sans modération

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn

Découvrez comment est choisi le nom des Ferrari !

Lire la suite

Ford GT Heritage Édition : l’hommage à l’une des plus belles victoires de l’histoire du constructeur d’Outre Atlantique.

Lire la suite

Après quelques temps sans nous avoir présenté de One of One, Ferrari revient avec un exemplaire pour le moins original tout droit sorti de l’imagination d’un collectionneur habitué de la marque au cheval cabré.

Lire la suite