ONE-OFF : FERRARI SP 275 RW COMPETIZIONE

Remontons en 2016 où Ferrari dévoila un nouveau modèle de la série Special Project, la SP 275 RW Competizione. Comme toujours ces modèles « one-off », comprenez par là unique, sont réalisés à la demande de riches clients habitués de la marque.

L’heureux chanceux du jour se dénomme Rick Workman un docteur américain qui fut nostalgique d’une certaine Ferrari 275 GTB/C châssis #06885. Cette voiture qui est l’inspiratrice de ce projet unique, était l’une des trois berlinettes à carrosserie aluminium préparées pour la compétition en 1965. Elle s’est notamment distinguée par sa participation aux 24h du Mans où elle a brillé en remportant la catégorie GT et en terminant troisième au classement général. Pour l’anecdote, elle était engagée par l’écurie belge Francorchamps qui avait pour couleur officielle le jaune, couleur qui a été reprise sur la « one-off ».

D’ailleurs pour parler plus en détail de ce modèle unique, il faut savoir qu’il est basé sur une F12 TDF et en reprend donc son moteur atmosphérique, le V12 6,2L de 780ch. La filiation avec son aïeule se trouve principalement sur les flancs où on retrouve des ouïes sur les ailes avant et arrière ainsi que sur la custode. L’avant est aussi inédit et rappelle le minimalisme de l’époque avec une fine calandre et des optiques effilées. L’arrière quant à lui, reprend la philosophie de la F12 mais avec plus de pureté. Enfin, le tout repose sur des jantes inédites de 20 pouces que je trouve particulièrement réussites.

L’ensemble est assez réussi même s’il y a un peu trop d’ouïe à mon goût !

Bielle & Piston,

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Restez connectés

Partagez sans modération

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn

Ferrari SP12 EC, un exemplaire unique sur une note de blues.

Lire la suite

À l’occasion des 60 ans de la victoire aux 24 heures du Mans avec la DBR1, Aston Martin dévoile une édition spéciale de sa nouvelle DBS.

Lire la suite