BENTLEY GRAND CONVERTIBLE BY MULLINER : LE CABRIOLET DES SUPERLATIFS

Quand on vous parle de cabriolet chez Bentley, vous pensez immédiatement à la Continental GTC, une grosse auto faite pour voyager dans toutes les circonstances grâce à sa transmission intégrale et ses coupleux moteurs V8 et W12, mais aussi faite pour flâner le long de la Côte d’Azur ou dans les rues de Beverly Hills.

Le chaînon manquant

Depuis l’arrêt de la Bentley Azure en 2010, la Continental cabriolet est orpheline mais c’était sans compter sur un projet sorti du département de personnalisation Mulliner : la Bentley Grand Convertible.

Et oui vous avez bien vu, Bentley a osé sortir une version cabriolet de sa grande limousine Mulsanne. Enfin, le constructeur n’a pas pris trop de risque puisqu’il a limité ce modèle à seulement 19 exemplaires en hommage à l’année de création de la marque : 1919.

Cette descendante des Bentley Azure a d’abord été prréfigurée par un concept présenté en 2014 à Pebble Beach puis au salon de Los Angeles.

Une réalisation artisanale

Pour obtenir ce yacht, il vous faut une Mulsanne à laquelle vous supprimez le toit tout en enlevant les portes arrière et en diminuant l’empattement de 10 cm. Vous finissez le tout par un splendide couvre capote en bois verni, qui constitue la plus grosse pièce de bois jamais construite pour une automobile et qui s’inscrit parfaitement dans un habitacle luxueux, gorgé de matériaux nobles.

Avec cette recette vous obtenez une belle péniche de près de 5,50 m qui ravira les fans des grands cabriolets américains des années 50. Les designers ont réussi à obtenir une auto assez élégante malgré sa taille et ce grâce à l’épaulement caractéristique des Bentley qui permet de casser, visuellement, la longueur de l’auto. Le tout est moins lourd que feu la concurrente, la Phantom Drophead, mais il ne faut pas s’y méprendre la face avant se rapproche quand même d’une armoire normande avec cette grosse grille verticale.

Cruiser, elle aime

Avec une telle robe, et surtout un tel poids 2 685 kg, il fallait un moteur de taille et ce n’est autre que celui de la Mulsanne standard, c’est-à-dire le V8 6 3/4 litres biturbo de 537 ch et de 1 100 Nm de couple. Un moteur de cette trempe n’est pas là pour rechercher une quelconque sportivité, on pourrait même se passer d’évoquer les performances, il est là pour permettre à l’auto de se mouvoir sans effort et cruiser en fond de huitième en utilisant le couple gargantuesque. Sachez quand même, que cette Mulsanne un peu spéciale, abat le 0 à 100 en 4,9 secondes et peut atteindre 305 km/h en vitesse max, attention à votre brushing !

Un grand cabriolet quatre place ça n'a pas de prix

Une telle exclusivité se monnaie au prix astronomique de 3,5 millions de dollars (environ 3 millions d’euros). Il faut bien ça, pour récompenser les nombreuses heures de travail à la main nécessaires à l’assemblage d’un exemplaire par les employés de Mulliner. Le fait que cette Bentley soit réservée seulement à l’Europe, au Moyen-Orient et à la Russie peut paraître déroutant quand on sait l’appétence du marché asiatique pour les grandes berlines de luxes. Et ne parlons même pas de l’Amérique du Nord, région propice aux cabriolets et qui est à l’origine de la conception de nombreux cabriolets dans l’histoire de l’automobile. Cherchez l’erreur !

Crédits photos : en l’absence de photos officielles, les photos sont tirées de la vidéo de Shmee150 que vous pouvez retrouvez ici.

Mais sur ce point, c’est quasiment mission impossible tant le nombre d’exemplaires produits est faible. Environ 130 véhicules seraient sortis des ateliers de RCB et seulement quatre sont venus trouver séjour en France. Vous avez sous les yeux l’un des quatre exemplaires français. Et n’espérez pas en voir plus pour plusieurs raisons. D’abord, parce que la voiture n’est pas homologuée pour la France, il faut réaliser une homologation individuelle en passant aux Mines, une démarche fastidieuse donc. Ensuite, il se murmure que RCB cesse la production à cause des normes de pollution de plus en plus drastiques qui rendent difficile la mise aux normes des moteurs et demandent beaucoup d’énergie pour un sorcier qui agit seul.

Bielle & Piston,

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Restez connectés

Partagez sans modération

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn

Ça ressemble à une Caterham, ça a la philosophie d’une Caterham mais ça n’en est pas une !

Lire la suite

Un savant mélange entre modernité et ancienneté. Voilà comment on peut résumer cette réinterprétation de la 911 type 993 !

Lire la suite

Après quelques temps sans nous avoir présenté de One of One, Ferrari revient avec un exemplaire pour le moins original tout droit sorti de l’imagination d’un collectionneur habitué de la marque au cheval cabré.

Lire la suite