Essai comparatif du Lexus NX : le plus qui fait la différence

Fort du succès de son grand SUV RX, Lexus emboîte le pas à ses concurrents sur le segment des SUV compacts avec l’apparition en 2014 du petit NX. Arborant un design distinctif et puissant, le NX conquiert l’Europe grâce à ses motorisations essence économes en carburant et, surtout, grâce à sa version hybride efficiente qui a rencontré un vif succès. Dans ce segment hautement concurrentiel, l’évolution est rapide, et Lexus a décidé de frapper fort avec la deuxième génération du NX, apparue en 2021. Cette nouvelle génération introduit un langage stylistique intérieur et extérieur inédit, ainsi qu’une nouvelle motorisation jamais vue chez le constructeur : l’hybride rechargeable. Grâce à Edenauto Lexus Toulouse, j’ai eu l’opportunité d’explorer les deux motorisations disponibles sur notre marché pour réaliser ce comparatif.

La nouvelle identité de Lexus

Mon premier contact s’est fait avec le NX 350h, la version hybride auto rechargeable qui a été grandement améliorée. Sa configuration originale, combinant la couleur Ocre Cornaline et l’intérieur beige, permet d’admirer au coucher du soleil la nouvelle identité stylistique. Bien que le langage formel reste similaire à la génération précédente, les lignes semblent désormais plus matures et raffinées. La calandre trapézoïdale est conservée, tout comme la signature lumineuse en forme de L, qui intègre désormais les phares. La custode en forme de pointe, marque distinctive du NX, a été subtilement retravaillée pour accentuer sa ligne. Les dimensions des jantes varient entre 18 pouces (NX 350h) et 20 pouces, comme sur le NX 450h+. Le changement le plus marquant se situe à l’arrière, avec un large bandeau de feu souligné par le nom “Lexus” en lettres majuscules. Cette nouvelle identité se déploie progressivement sur l’ensemble de la gamme, conférant au véhicule une présence visuelle plus affirmée et étendue. 

À l’intérieur, le changement est plus notable avec l’intégration du nouveau tableau de bord Tazuna, initié par le concept LF-30, qui présente un grand écran tactile de 14 pouces orienté vers le conducteur. L’intérieur a fait un bond en avant en termes de qualité perçue, et malgré sa forte numérisation, il reste intuitif à utiliser grâce à ses graphismes (peut-être trop) simples. Selon les designers, cette interface a été conçue en pensant à l’homme, pour créer une symbiose aussi naturelle que possible entre l’homme et la machine. Cela reflète les principes ancestraux de l’Omotenashi, anticipant les besoins de l’individu pour offrir une expérience d’accueil exceptionnelle. Des détails tels que l’éclairage des poignées de porte à l’approche du véhicule, les éclairages d’ambiance intérieure et le système de climatisation S-Flow qui s’ajuste automatiquement en fonction de la présence et de la chaleur solaire contribuent à cette expérience Omotenashi. Dans la même configuration, les intérieurs de nos deux versions semblent identiques, mais les différences résident dans les options et la finition. 

La finition Luxe du NX 350h offre déjà tout le confort nécessaire, notamment avec : des phares avant à LED à lentille unique avec allumage automatique des feux de route (AHB) ; des capteurs de stationnement avant et arrière intelligents (ICS) ; un système audio Pioneer® à 10 haut-parleurs ; un moniteur d’angle mort avec assistance à la sortie sécurisée ; un avertisseur de circulation arrière intelligent (RCTAB) ; des sièges avant et un volant chauffants avec réglages électriques ; une vue panoramique à 360 degrés et un chargeur sans fil pour smartphone. La finition supérieure Executive du NX 450h+ ajoute en plus des projecteurs à LED à triple lentille avec feux de route adaptatifs (AHS), un avertisseur de circulation avant intelligent (FCTAB), une assistance au changement de voie avec dépassement automatique (LCA), des sièges avant ventilés avec banquette arrière chauffante, ainsi qu’une affichage tête haute (HUD) avec commandes tactiles au volant.

La modernité au service de l'efficacité

Toutes les finitions sont équipées des aides à la conduite Lexus Safety System+ 3, comprenant la lecture automatique des panneaux de signalisation (RSA), le régulateur de vitesse dynamique (DRCC) avec réduction de la vitesse en virage, le système de maintien dans la voie de circulation avancé (LTA), le système de sécurité précollision (PCS) avec détection des intersections (ITA) et correction active de trajectoire (ESA). Ces technologies de sécurité ont permis au NX d’obtenir une note de 5 étoiles lors du crash-test EuroNCAP. Un score qui a été également rendu possible grâce à l’adoption de la plateforme mondiale TNGA, dans sa version GA-k, également présente sur le Toyota RAV4 (lire essai Toyota RAV4 PHEV : le nouveau chapitre) . Cette nouvelle plateforme, plus rigide et avec un centre de gravité abaissé, offre au NX un comportement routier amélioré ainsi que de nouvelles avancées technologiques. 

Le NX 350h revient sur le devant de la scène avec une motorisation plus efficace que jamais, offrant une puissance supérieure de 25 % et une accélération accrue de 15 % par rapport à l’ancienne version 300h, tout en maintenant ses émissions de CO2 à moins de 129 g/km. Ces améliorations sont rendues possibles grâce à une nouvelle version du système hybride, comprenant une batterie lithium-ion plus légère et plus performante, ainsi qu’une nouvelle unité de commande de puissance pour une meilleure gestion entre les différents moteurs. À noter que ce système hybride ne permet pas de parcourir de longues distances en mode tout électrique (moins de 2 km). Les moteurs électriques vont venir en renfort du moteur thermique pour le remplacer dans les phases où il est le moins efficient (démarrage) et l’aider quand il se montre plus pertinent (accélération et vitesse constante). Le moteur atmosphérique de 2,5 litres à cycle Atkinson, partagé par les deux versions, offre une efficacité thermique exceptionnelle d’environ 41 % grâce à son injection directe et indirecte D4-D. Le NX 350h a le mérite d’être le moins lourd des deux (1865 kg contre 2065 kg), ce qui lui donne une agilité supplémentaire. Sur la route, le NX brille par son silence de fonctionnement et sa bonne maitrise des bruits d’air (sauf au niveau du toit ouvrant). Ces qualités premium se combinent à un comportement routier excellent, alliant confort et dynamisme.

0
0 à 100 km/h (s)
0
Puissance (ch)
0
Poids en marche (Kg)

L4 2,5 L 190 ch

+ 2 moteurs élec.

(182 / 54 ch)

 BVA (E-CVT)

4X4 (E-Four)

0
0 à 100 km/h (s)
0
Puissance (ch)
0
Poids en marche (Kg)

L4 2,5 L 185 ch

+ 2 moteurs élec.

(182 / 54 ch)

BVA (E-CVT)

4X4 (E-Four)

Un comportement routier différencié

Les différents modes proposés permettent de jouer sur la réponse à l’accélérateur et la fermeté de la direction. À titre personnel, le mode Sport offre une sensation très naturelle et permet une véritable symbiose avec la voiture grâce à sa direction plus directe, tandis que les modes moins agressifs rendent les mouvements plus flous. La direction est parfaitement étalonnée et guide un train avant qui n’est pas particulièrement incisif, mais suffisamment précis. La version 350h offre une impression d’agilité accrue en raison de son poids inférieur. L’arrière est plus léger, ce qui améliore le dynamisme dans les virages, et la suspension réagit plus facilement aux irrégularités de la route. Sans prétendre être une voiture sportive, le calibrage des commandes offre une conduite agréable sur les routes sinueuses grâce à une taille plus compacte que le RX. Cette agilité s’estompe avec la version hybride rechargeable, qui subit le poids de sa batterie de 18,1 kWh. Cependant, son emplacement astucieux au plus bas du châssis améliore la stabilité. Le poids supplémentaire se ressent immédiatement dans la direction, ainsi qu’à chaque transfert de masse. 

Sur la route, le NX 450h+ offre une conduite très stable, presque comme sur des rails. Il préfère les lignes droites et les grandes courbes aux virages serrés. Lorsqu’il est sollicité un peu trop brusquement, les transferts de masse vous rappellent à l’ordre. Lors de passages sur de gros dos d’âne, la suspension a tendance à rebondir, et lors de freinages d’urgence, l’avant de la voiture plonge, avec une pédale qui inspire moins de confiance que sur le 350h. Le comportement routier est alors plus rigide, et la capacité de la batterie permet des performances exceptionnelles avec 309 ch et un 0 à 100 km/h expédié en 6,3 sLes montées en régime sont plus fluides et plus agréables que sur la version hybride classique, et dans tous les cas, la motricité ne pose pas de problème grâce à la transmission intégrale e-Four de série sur ces deux motorisations. Comme observé sur d’autres véhicules du groupe, cette transmission n’est pas mécanique et repose sur un moteur électrique monté sur l’essieu arrière, qui agit en permanence pour offrir une sensation de sérénité au volant. Cette sérénité est associée à une réduction du poids et de la consommation, avec une moyenne de 6 litres sur un cycle mixte pour le NX 350h, et un chiffre similaire pour le NX 450h+ en mode hybride.

Il est important de souligner que cette dernière version marque une étape importante dans la gamme Lexus Electrified, en étant la première déclinaison hybride rechargeable du constructeur. Cette motorisation offre une solution flexible pour une conduite en grande partie électrique. En effet, grâce à sa batterie de 18,1 kW et une gestion optimisée de la consommation électrique, le NX peut rouler dans le silence jusqu’à 135 km/h, pendant environ 76 km en utilisation mixte (vérifié dans la réalité) et même 98 km en ville. Des chiffres qui sont suffisants pour répondre aux besoins quotidiens de la plupart des Européens en mode électrique. Ces performances sont rendues possibles, entre autres, grâce à un système de refroidissement novateur, sans eau, plus léger et plus efficace. Sur la route, il est possible de forcer le NX à fonctionner en mode hybride pour préserver la charge de la batterie. À l’inverse, il est possible de le mettre en mode tout électrique, ou de le laisser gérer automatiquement la transition. Dans tous les cas, le véhicule désactivera le mode 100 % électrique au-delà d’un certain pourcentage de batterie pour continuer à assister le moteur thermique, comme sur la version hybride classique, afin d’éviter la surconsommation du moteur thermique avec une batterie vide. Lorsque le niveau de charge de la batterie est bas, le NX peut être rechargé de manière conventionnelle sur une borne murale Lexus en 2h30, ou sur une prise domestique en 9h00 (de 0 à 100 %). Il est également possible de recharger partiellement la batterie pendant la conduite en utilisant une partie de la puissance du moteur thermique à cette fin.

Le bilan du comparatif

Le Lexus NX se révèle plus mature que jamais, combinant le savoir-faire acquis par la marque depuis 1989 avec des innovations bienvenues dans un format compact. Le choix entre la version hybride classique et la version hybride rechargeable dépendra de vos besoins quotidiens. Le 450h+ offre une expérience plus agréable et une puissance accrue, mais au détriment de l’agilité. Une chose est sûre, l’efficacité est leur point fort, avec deux motorisations puissantes dotées d’une transmission intégrale, sans malus écologique et avec des émissions de CO2 records. Le supplément de 7000 € demandé pour la version hybride rechargeable, avec une finition équivalente, peut être avantageux si vous pouvez recharger souvent pour conduire en mode tout électrique. Dans le cas contraire, la version hybride classique de dernière génération saura vous satisfaire pleinement.

Remerciements

Merci infiniment à Edenauto Lexus Toulouse pour la découverte de la gamme NX.

N’hésitez pas à les contacter si vous êtes intéressé : 

Lexus NX350h

Agilité

Poids 

Plus sobre et efficient qu’avant

Lexus NX450h+

Nouvelle étape pour le constructeur

Autonomie en tout électrique 

Puissance sans malus 

 

Général 

Transmission intégrale sans liaison mécanique

Finitions 

Design

Même volume de coffre 

 

Lexus NX350h

Moteur plus sonore  

Lexus NX450h+

Poids 

80%
Degré de plaisir de conduite

Restez connectés

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Avec l’absence de déclinaison RS, la ST est la seule version sportive de la gamme Focus. Une voiture faite de compromis.

Lire la suite

Deuxième véhicule électrique 100% inédit, le iX a fait couler beaucoup d’encre depuis sa sortie. Je pars à sa découverte avec BMW Pelras.

Lire la suite