Sortie club : la Porsche 911 a "l'air cool"

Une vieille voiture doit être utilisée, on sait tous qu’une voiture qui ne roule pas s’abîme. Quoi de mieux que d’être adhérent à un club pour faire des sorties ? Si vous avez une Porsche 911 classique, c’est-à-dire tant qu’elle est refroidie à air, donc jusqu’à la 993, vous avez le club Porsche 911 Classic France. Le but, fédérer les passionnés du aircooled autour de sorties soit au niveau national, soit au niveau régional auprès des délégations.

Aujourd’hui, je vous amène avec la branche du Sud-Ouest représentait par Franck Benoist, pour une sortie en Occitanie.

Le rendez-vous est pris à 8h30 au Domaine de Montjoie à Ramonville. Ce château du XVIIIe siècle et son parc de six hectares sont les parfaits écrins pour ces 911 d’un certain âge. Toutes les générations sont représentées : 901, 911, 964 et 993.

Après le petit-déjeuner et le classique briefing, cap sur l’Ariège, qui a tant de belles routes à offrir. Au préalable, les Flat-6 s’échauffent et brisent la quiétude matinale. C’est parti pour 1h de route ! Le temps de monter en température les mécaniques, on se retrouve rapidement devant un paysage vallonné où les petites routes serpentent entre les flancs des collines.

Le rythme s’accentue, la tension monte chez certains participants qui ont l’intention de laisser s’exprimer leur monture. Les kilomètres défilent avec un paysage toujours aussi varié et chacun adopte le rythme qu’il souhaite.

Sur cette partie, j’expérimente la sortie en passager dans deux autos complètements différentes. La première une 911 3.0, passée entre les mains du sorcier Machine Revival à Saint-Etienne. Le style café racer a été adopté, avec de nombreux détails qui enthousiasment les passionnés que nous sommes. Un habile mélange entre performance et classicisme car, oui, cette 911 envoie et chante ! Ligne d’échappement modifiée, utilisation de la fibre de verre et de l’aluminium, installation d’un arceau et de baquets, tout a été pensé pour offrir le maximum de sensations à son pilote.

La deuxième est dans un registre radicalement opposé. Cette 2.4 T de 1972 a été entièrement restaurée par le magazine Ferdinand. Elle est donc sans artifices et vous transporte dans les seventies dans un confort digne de l’esprit GT.

Le parcours nous a conduit à la première et seule étape importante de la matinée, la grotte préhistorique du Mas-d’Azil et son impressionnante route qui la traverse.

Puisque personne n’était déterminé pour faire le saut à l’élastique depuis le haut de la grotte, nous sommes remontés dans les voitures pour un autre bain à sensation. La traversée de la grotte est grandiose avec les moteurs qui raisonnent dans la cavité. Incroyable !

Une fois les pilotes rassasiés et les autos refroidies, on pouvait s’élancer pour le parcours final, moins technique, en direction du Tarn. Comme un clin d’œil aux générations suivantes refroidies par eau, l’après-midi avait pour thème les lacs. Après un arrêt au lac de Caraman, l’étape finale se situait à Flourens.

C’est ici que se termine cette journée riche en sensations et en partages avec un club de véritables passionnés appréciant non seulement la 911, mais aussi les autres classiques automobiles.

Remerciements

Merci au club Porsche 911 Classic France. N’hésitez pas à les rejoindre !

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Restez connectés

Partagez sans modération

Facebook
LinkedIn

Plongez au cœur d’un endroit insolite rempli de belles voitures !

Lire la suite

La Mini fête ses 60 ans cette année!

Lire la suite

Un des compétitions les plus fermées et réservée aux clients Ferrari : la Corse Clienti!

Lire la suite