Dino 246 GT : l'hommage d'un père

On connaît tous la légende comme quoi Enzo Ferrari n’avait d’yeux que pour les V12 en position centrale avant, mais sa fierté l’a poussée à réfléchir à d’autres architectures, notamment, face à Lamborghini qui a inauguré un nouveau genre avec la Miura.

Cette réflexion commença d’abord en compétition avec l’adoption de l’architecture centrale arrière et le développement de moteurs V6 et V8 qui seront fabriqués sous la marque Dino, en hommage au fils héritier d’Enzo qui mourra d’une maladie génétique. Ces mécaniques ont brillé dans différents championnats et le V6 a même permis de remporter, à Ferrari, le titre constructeur en F1 lors de la saison 1961. De la compétition à la route il n’y a qu’un pas et en 1967 est lancée la Dino 206 GT inaugurant l’architecture centrale avant et le V6 d’une cylindrée de 2.0 litres pour 165 ch. Dès 1969, apparaît la 246 GT avec une évolution du moteur, portant le 6 cylindres à 195 ch et 2.4 litres de cylindrée. La marque disparaît en 1976 et laisse place aux premières Ferrari de route non équipées de V12 avec la 308.

Le V6 est passé à la trappe mais rendez-vous au salon de Munich en septembre 2021 pour découvrir à nouveau une berlinette à moteur V6, cette fois-ci hybride. Les temps changent !

Ce très bel exemplaire est en vente chez Couratier Automobiles dont voici l’annonce.

N’hésitez pas à les contacter ! En attendant, admirez l’élégance et la sensualité de ses courbes. Le logo Ferrari s’est caché quelque part, je vous laisse découvrir où il se trouve… 

Bielle & Piston,

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Restez connectés

Partagez sans modération

Facebook
LinkedIn

Focus sur des CItroën SM un peu
particulières !

Lire la suite

Les collaborations entre Aston Martin et Zagato n’en finissent plus mais c’est toujours aussi beau à voir !

Lire la suite

Un grand cabriolet comme on en voit rarement !

Lire la suite