UN 14 JUILLET SUR LA ROUTE DES VINS

Quoi de mieux que le jour de la fête nationale pour remettre le couvert et repartir en balade dans la région. Après avoir sillonné les routes du Tarn direction les routes de l’Aude.

Cette fois-ci ça ne sera pas au volant de ma Mini que je participerai à la sortie. C’est à bord d’une sublime Mini British Open appartenant à un membre du club que je prendrais part à la balade. Et dire que j’ai failli faire l’acquisition de ce modèle lorsque j’étais à la recherche de la mienne l’an dernier. Malheureusement c’était une fausse bonne affaire, avec un châssis qui présentait de nombreux points de rouille et un toit ouvrant un peu trop perméable (j’y reviendrai dans un prochain article). Mais revenons-en à notre sujet principal.

Une fois n’est pas coutume le rendez-vous est donné à 8h devant BMW-MINI PELRAS. Mais avant ça passage chez le propriétaire de la British Open. Je transfère mes affaires de ma Mini à la sienne et nous voilà parti, fenêtres et toit ouvrant ouverts. Autant vous dire qu’à ce moment précis j’ai regretté de ne pas avoir continué mes recherches pour acquérir une British Open. Après une dizaine de minutes nous voilà au point de rendez-vous et heureux de retrouver quelques membres du club et leurs Mini.

Après un court débriefing, direction notre première étape : Limoux. Positionné au milieu du groupe, je me rends compte que de manière totalement involontaire le convoi était composé d’une magnifique MK1 Morris Cooper S bleue, d’une Mini rouge et d’une Mini blanche. Quel hasard, surtout le jour de la fête nationale! La photo était obligatoire, et quoi de mieux que le périphérique toulousain avec ses portions à trois voies pour aligner les trois Mini et former le drapeau français.

Après cette photo, le convoi s’élance. On reçoit beaucoup de gestes de sympathie par les personnes qui nous doublent, des sourires, des pouces en l’air et des coups de klaxon. Ces gestes-là me font encore plus apprécier au quotidien ma Mini et surtout les balades avec le club. La Mini fait partie des voitures populaires appréciées, c’est petit avec une bouille sympa. Je n’ai encore jamais rencontré une personne avec une attitude hostile vis à vis des Mini.

Après cette brève parenthèse, recentrons nous sur ce petit convoi composé de sept Mini et pas une identique. Comme je vous le disais lors d’un précédent article, il n’y a rien de mieux que de parcourir la région par les routes nationales ou départementales pour profiter de la richesse et de la diversité des paysages.

Notre première étape fut l’occasion pour certains de faire le plein d’essence et de….vin.

C’est à Limoux que le groupe marque l’arrêt. Situé à une vingtaine de kilomètres de Carcassonne dans le département de l’Aude, Limoux est reconnue pour sa blanquette. Ce vin pétillant produit depuis plusieurs générations selon la méthode ancestrale s’est vu attribuer en 1938 l’une des premières A.O.P. Après cette petite pause bien méritée à la terrasse d’un café, sans oublier d’immortaliser nos petites anglaises, direction le château de Couiza en longeant les bords de l’Aude.

Le château de Couiza, situé à 16 km de Limoux, est classé aux monuments historiques depuis 1913. Il fut construit entre le 16ème et le 17ème siècle et servi d’hôpital militaire, de gendarmerie puis de magasin de laine. Suite à l’effondrement du toit en 1928, le château fut restauré il y a une cinquantaine d’années et converti aujourd’hui en un hôtel-restaurant 4 étoiles. Mais ne nous y sommes pas arrêtés pour y dormir malheureusement.

Après ce court arrêt, le convoi repart en direction de Quillan. Quel régal les routes entre Couiza et Quillan. Des petites routes sinueuses avec une vue imprenable sur la vallée, surplombée de grands vignobles. Certaines Mini s’en donnent à coeur joie, entre blocage de roues en fin de virage et franches accélérations le spectacle est assuré depuis notre Mini, qui d’ailleurs ne manque pas de répondant et parvient à les suivre un certain temps.

La ville de Quillan ne doit pas son nom au hasard. En effet selon la mémoire locale le nom « Quillan » provient des trois collines alentours, les « Trois Quilles », autour desquelles la ville est installée. Après avoir traversé Quillan, notre chemin continu à travers la montagne vers notre point de pique-nique! Ça grimpe, ça tourne mais une fois de plus le paysage est splendide. Après une bonne trentaine de minutes nous voilà enfin arrivés pour notre pause repas au bord du Rec de Vira qui traverse le Parc de Vira. L’occasion de laisser refroidir nos Mini, et de se ressourcer pour la suite de la balade. Et de la ressource croyez-moi qu’il m’en a fallu pour le début de l’après-midi…

À suivre…

By Bielle,

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.