GUNTHER WERKS : RESTOMOD DE LA MYTHIQUE 911 TYPE 993

993, ce numéro sonne comme la fin d’une époque pour les puristes Porsche mais aussi comme le meilleur cru de la lignée 911. Cette dernière représentante des 911 refroidies par air, est un objet de convoitise de nos jours, à tel point qu’un artisan s’est attaqué à son sort. À l’instar du préparateur Singer (dont vous pouvez retrouver l’article détaillé ici) qui réalise des restomod de 911 sur base de 964, un préparateur californien sous le nom de Gunther Werks, a adopté pour sa part, la 993 pour en sortir une réinterprétation moderne.

La résurrection d’un mythe

La naissance de ce préparateur est due à l’un des fondateurs de la société Vorsteiner, société spécialisée dans les pièces automobiles haut de gamme, en carbone. Peter Nam a donc transposé cette volonté de qualité, qui a fait la renommée de Vosteiner, dans les gênes de ce nouveau préparateur.

C’est en 2017 que la première réinterprétation de la 993 fut dévoilée, la 400R. Dès sa révélation, la voiture a suscité un engouement grâce à son sens du détail. À l’image de Singer, Gunther Werks s’apparente à de la haute couture automobile. Comme tout préparateur, il faut une base et ici c’est tout simplement une 993 d’occasion. La 400R s’obtient après de lourdes modifications où tout est revu dans les moindres détails afin d’appliquer les techniques modernes à une voiture au design rétro. L’expérience acquise sur la maîtrise du carbone se retrouve avec de nombreuses pièces, notamment un kit carrosserie inédit rappelant la 993 GT2 et la grande majorité des pièces intérieures comme les sublimes baquets.

Réglages aux petits oignions

Le châssis ainsi que les liaisons au sol sont aussi améliorés afin d’obtenir un comportement plus contemporain mais aussi pour prendre en compte l’élargissement engendré par le kit carrosserie. Ainsi, l’auto se pare d’amortisseurs KW Clubsport, de freins Brembo R35 GTR 6/4 pistons et de pneumatiques Pirelli P Zero Rosso.

Il faut savoir que tout est réglable sur cette voiture, aussi bien l’aileron réglable en 3 positions, que les suspensions qui sont réglées selon les désirs du client.

Concession à la modernité, les phares ont été entièrement retravaillés pour coller à la nouvelle carrosserie et adoptent au passage une technologie LED qui donne à cette 911 un nouveau regard plus agressif.

Un intérieur sublimé

En passant par l’intérieur, on n’est pas dépaysé par rapport à des 993 classiques puisque l’architecture de base est conservée mais retraitée avec différents matériaux qui auront été choisis par le client. Sur le modèle de présentation on retrouve de l’Alcantara à profusion mais aussi du cuir et du carbone . On observera la disparition des places arrière et l’apparition d’un volant au design plus moderne. Les 5 compteurs traditionnels sont retravaillés avec de nouveaux fonds et un encadrement en aluminium du plus bel effet. Le poste de radio passe aussi à une technologie moderne avec un petit écran numérique.

La quête de la perfection ne s’arrête pas là puisque même la clef est retravaillée par la société Conid Pens basée à Anvers en Belgique.

Le ramage se rapporte au plumage

Une telle débauche de détails ne pouvait pas s’arrêter en si bon chemin et continue avec ce qu’on pourrait appeler la pièce maîtresse, le flat-6 refroidi par air. Exit, le 3,6 litres d’origine, place à une version améliorée par les sorciers de Rothsport Racing qui porte la cylindrée à 4,0 litres, soit la même que celle des dernières GT3 / GT3 RS. Toutes les parties du moteur ont été revues, des pistons provenant de chez Mahle, à la gestion moteur en passant par l’adoption d’un vilebrequin billet. Cette pièce d’orfèvre permet de mouvoir les 1220 kg de l’auto avec une puissance de 436 ch et 423 Nm de couple, ce qui est un excellent rendement pour un moteur à refroidissement par air ! Pour encaisser cette hausse de puissance allant jusqu’à 7 800 tr/mn, la boîte de vitesses Getrag G50 d’origine a été revue notamment avec une tringlerie améliorée, un nouvel embrayage et un différentiel en carbone.

Malheureusement ce sens du détail sait se faire rare puisque seulement 25 exemplaires de cette 400R sortiront pour un prix fixé à 447 000€. La production a commencé au dernier trimestre 2018 !

Un préparateur qui se voit pousser des ailes

Mais l’aventure Gunther Werks ne s’arrête pas là puisque le préparateur prépare déjà l’avenir et a présenté l’été dernier une nouvelle version, la 400 R Sport Touring.

Comme son nom l’indique, cette version met l’accent sur le grand tourisme à la manière d’une GT3 Touring moderne et se distingue de la version 400R avec l’adoption d’un aileron duck-tail, toujours aussi beau, et de jantes Fuchs. On notera l’apparition de nouveaux feux entièrement à LED et à l’effet 3D (en option). À l’intérieur, les contre portes en carbone, avec lanières à la place des poignets, sont inédits. Côté technique, il y a aussi quelques évolutions avec des freins carbone-céramique Brembo ST et des pneumatiques Pirelli P Zero Corsa.

Enfin, sa présentation a permis au préparateur de démontrer son expertise dans le carbone en dévoilant l’exosquelette de l’auto en carbone apparent.

Le prix de cette dernière version n’a pas encore été dévoilée mais on sait déjà qu’elle sera aussi limitée à 25 exemplaires. Il ne me reste plus qu’à croiser les doigts pour espérer rencontrer l’une de ces merveilles !

Lien du site du préparateur : https://www.guntherwerks.com/

Crédits photos : Motor 1 & Gunther Werks

By Piston,

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.