PORSCHE CARRERA GTZ : LE MYTHE SUBLIMÉ

UN CARROSSIER D’EXCEPTION

Partons en Italie, au cœur du pays de la Mozzarella di Bufala, bordée par la Méditerranée où courent des airs de Provence.

Unique arrêt de notre périple : Milano (avec l’accent italien). Ici nous attend l’un des plus grand carrossier de l’histoire automobile : la Carrozzeria Zagato.

Plus communément nommé Zagato, la Carrozzeria Zagato est une des figures emblématiques du design automobile. Fondée en 1919 par Ugo Zagato, elle s’est illustrée, notamment à partir de 1929, par ces prouesses stylistiques.

Élégance, légèreté, finesse et équilibre sont des termes illustrant le travail exécuté par le carrossier et l’image qui nous est renvoyée de chaque modèle réalisé. Zagato se distinguera notamment avec Alfa Romeo à travers la 6C 1500 de 1929, la 6C 1750 de 1932 et la 8C 2300.

UN EXEMPLAIRE LÉGENDAIRE COMME NOUVEAU DÉFI

Généralement habitué à travailler sur des exemplaires de marques italiennes, mais aussi anglaises, Zagato s’est aussi illustré sur des modèles de marque allemande.

Et quoi de mieux pour s’essayer sur une marque allemande qu’une auto aussi légendaire que la Porsche Carrera GT.

Véritable mythe allemand, ce modèle emblématique de Porsche, sorti en 2003, d’abord sous forme de concept, fut conçu à 1270 exemplaires. Elle embarque un V10 de 5.7L, développant la bagatelle de 620 chevaux. Elle fut l’une des rares autos de séries à dépasser les 300 km/h à l’époque. Et tout ça avec une boîte manuelle !

Après être passée par les mains de la Carrozzeria Zagato la Porsche Carrera GTZ est née.

Le travail esthétique effectué est discret mais on reconnaît la signature de l’artisan italien.

Les puristes Porsche reconnaitront aisément qu’il ne s’agit pas d’une Carrera GT conventionnelle. En effet les boucliers avant et arrière ont été modifiés, avec l’installation d’un tout nouveau diffuseur accompagné de nouvelles sorties d’échappement.

La signature de la Carrozzeria Zagato n’est pas là mais bien ailleurs. La « doppia bolla » (ou double bulle) correspond à ce double bosselage caractéristique que l’on retrouve sur chacun des modèles dessinés par Zagato.

Que dire de cette Carrera GT recarrossée, toujours accompagnée de son si mélodieux V10 et sa boîte manuelle, désormais signé du double bosselage Zagato. Si peut être trois mots : «Ma che bella ».

By Bielle,

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.