Essai Toyota Corolla GR Sport : le 5e élément

La Toyota Corolla a une place particulière dans l’histoire du constructeur. Commercialisée depuis 1966 sur différents continents, elle en est aujourd’hui à sa 12ème génération. Une voiture qui a su évoluer avec ses époques comme le veut le principe du « kaizen » d’amélioration continue, lui permettant de revendiquer depuis longtemps le titre de voiture la plus vendue dans le monde. Plus de 50 millions de voitures portant le nom Corolla ont été produites en plus de 50 ans. Un exploit qui n’est pas prêt d’être battu, d’autant plus que la dernière génération est plus sexy et technologique que jamais.

Sur notre marché, le nom Corolla a disparu en 2006 pour laisser place à l’Auris sur le segment C. Après deux générations d’Auris, il a été décidé de redonner un nom international pour une voiture qui l’est tout autant. C’est donc en 2018 que débarque sur nos routes la 12ème génération de la compacte à succès. Un design moderne, des motorisations hybrides dans l’air du temps et un comportement routier amélioré séduisent de nombreuses personnes. Cette année, la Corolla a le droit à son restylage de mi-carrière pour rester toujours en avance sur son temps. Je vous propose de partir à la découverte de cette dernière évolution avec Edenauto Toyota.

Un design toujours dans le coup

D’apparence, la Corolla évolue subtilement. Son design très soigné n’a pas eu besoin de grosses retouches. Pourquoi changer une équipe qui gagne ? Les phares adoptent une signature lumineuse en forme de J, la calandre propose de nouveaux maillages, les antibrouillards évoluent légèrement et de nouvelles jantes ainsi que de nouvelles teintes (bleu Genièvre et Gris Atlas) font leur apparition. L’exemplaire qui m’est prêté dispose de la finition GR Sport, une version à l’apparence plus sportive pour faire écho aux succès sportifs et à la gamme de voitures de sport Gazoo Racing. Depuis son lancement en 2020, c’est une finition qui connait un certain succès et on le comprend rapidement. La teinte bi-ton de série, les jantes en alliage de 18 pouces inédites, la nouvelle calandre et un pare-chocs arrière dédié, subliment la ligne de la Corolla. Les proportions sont idéales et le thème en forme de X qui structure le style de la face avant et arrière lui donne un supplément de caractère. Elle est toujours agréable à regarder malgré les années.

À l’intérieur, les changements sont plus flagrants dès le 2ème niveau de finition avec l’apparition d’un combiné d’instrument numérique de 12,3 pouces personnalisable selon quatre thèmes. Au centre, le système Toyota Smart Connect évolue avec une nouvelle interface plus simple et plus fluide gérée par un inédit écran de 10,5 pouces. L’interface propose une navigation dans le cloud en temps réel, une assistance vocale pratique pour éviter de quitter les yeux de la route et une compatibilité avec Apple Car Play (sans fil) et Android Auto (filaire). De nouvelles garnitures et selleries font leur apparition pour cette mise à jour afin de renforcer la modernité et la qualité d’assemblage de la voiture. La finition GR Sport apporte une touche d’exclusivité en plus avec un volant en cuir perforé, des badges et seuils de porte GR Sport et une sellerie spécifique en tissu et cuir synthétique avec des sièges sports enveloppants. On s’y sent bien à l’intérieur surtout avec le toit ouvrant panoramique optionnel qui permet d’apporter plus de luminosité. Je regrette la position de l’écran qui est un peu proéminent surtout quand on aime avoir une position de conduite assez basse.

Au rayon des améliorations, la sécurité active n’est pas oubliée avec de nouvelles fonctionnalités du Toyota Safety Sens qui va permettre d’anticiper beaucoup plus de situations grâce à l’utilisation de la Motion 3D et du Deep Natural Network, une sorte d’intelligence artificielle. On retrouve, comme à l’habitude chez Toyota, de nombreuses aides en série sur toute la gamme, pour décrocher haut la main, les 5 étoiles au Crash test Euro NCAP : Système de sécurité précollision, alerte de franchissement de ligne avec aide au maintien dans la voie et assistant de trajectoire, régulateur de vitesse adaptatif intelligent, lecture des panneaux de signalisation avec limiteur de vitesse, gestion automatique des feux de route, système d’aide aux manœuvres d’évitement d’urgence, détection d’angles morts, alerte de détection des cyclistes et véhicules à l’ouverture des portes ainsi que les radars anticollisions.

Une nouvelle génération de moteurs pour la Corolla

Des améliorations visibles contenues qui cachent pourtant une grande évolution. Depuis, son lancement en 2018, la nouvelle Corolla ne jure que par les motorisations hybrides auto-rechargeables, sur notre marché. Un atout de taille face à la concurrence qu’il fallait affirmer. Sous le capot, on retrouve la plus grande évolution avec l’apparition de la 5ème génération du système hybride Toyota (lire 25 ans de l’hybride Toyota, une technologie visionnaire). On retrouve le choix entre deux motorisations, le 1,8 litres de 140 ch et le 2.0 litres de 196 ch de ma version d’essai. Si les principes de la motorisation ne changent pas fondamentalement en évitant un maximum de pièces pour une fiabilité élevée, la 5ème génération se veut plus réactive, sobre et légère. Pour entrer un peu plus dans la technique, la nouvelle génération se dote d’une unité de contrôle de puissance revue dans sa conception ainsi qu’un ensemble boîte-pont plus léger de 15% grâce à de nouveaux matériaux et moteurs plus compacts. La batterie lithium-ion progresse en puissance de 14%, tandis qu’elle s’allège de 14% également. Dans les faits, elle permet de diminuer la consommation et les rejets de CO2 en augmentant l’autonomie en usage 100% électrique.  Le refroidissement a été revu pour réduire les pertes électriques entre 6 et 14% en fonction de la motorisation. Enfin, un travail conséquent a été réalisé sur la calibration entre l’accélérateur et le moteur afin de rendre plus naturel les montés et descentes en régime. En pratique, c’est ce qui m’a le plus marqué avec une réactivité et un sentiment de liaison mécanique proche d’une voiture thermique classique. L’effet dû au variateur utilisé comme transmission, est lissé en grande partie. La voiture devient plus agréable à piloter d’autant plus que la Corolla soigne ses dessous avec la nouvelle plateforme TNGA commune à tous les modèles qui permet un gain de 60% en rigidité avec un centre de gravité plus bas.

0
0 à 100 km/h (s)
0
Puissance (ch)
0
(Nm) - Thermique
0
Poids en marche (Kg)

Hybride essence

l4 2.0 atmosphérique

BVA

Traction

Sur la route : une compagne de voyage agréable

La finition GR Sport permet un peu plus de dynamisme avec de plus grandes jantes. Les modes de conduite (Eco, Normal, Sport et EV Mode) permettent de jouer sur la réponse à l’accélérateur et le feeling de direction. En sport, la voiture se montre très naturelle et intuitive à emmener. La direction est suffisamment consistante et directe pour nos petites routes. La caisse est bien maintenue grâce à une suspension de type MacPherson à l’avant et à double triangulation à l’arrière. Les relances sont performantes avec un 0 à 100 km/h abattu en seulement 7,4s tout en étant plus agréables avec la nouvelle génération de moteur. Le châssis n’aimera cependant pas être trop brusqué par de nombreux enchainements de virages très serrés, le train arrière n’étant pas suffisamment mobile pour compenser le léger sous-virage en entrée rapide. Telle n’est pas sa destinée qui est réservée à la sulfureuse GR Corolla non commercialisée sur notre marché. Le freinage est suffisamment consistant pour être en confiance (disques ventilés 282 mm à l’avant et disques pleins de 274 mm à l’arrière). La Corolla est donc agréable à rouler sur les départementales. Elle l’est encore plus sur son terrain de prédilection, l’urbain. Douce et prévenante, elle apaise les déplacements du quotidien en étant suffisamment confortable quoiqu’un peu brusque sur les cassures importantes – à mettre sur le compte des jantes -. Le système hybride se fait discret et devient plus intelligent que jamais grâce à l’acquisition des données de vos trajets réguliers pour vous aider à anticiper et consommer moins. Avec la navigation en temps réel, le système va aussi privilégier l’utilisation de tel ou tel moteur en fonction de leur plage de prédilection. Sur le terrain, la Corolla s’en sort avec les honneurs avec une consommation mixte autour des 5,5 litres et des rejets de CO2 de 98g/km. Bluffant compte tenu des performances de cette motorisation 2.0 de 196 ch.

La Corolla n’a donc pas fini de nous surprendre et sait se réinventer à chaque nouvelle itération. Quand on pense qu’elle a atteint la maturité, elle finit toujours par nous surprendre, toujours en bien, pour continuer de répondre à de nombreux besoins aux quatre coins du globe. La 5ème génération du système hybride lui va parfaitement en étant toujours plus sobre, mais jamais au détriment des performances et du ressenti de conduite. Ce n’est pas pour rien qu’elle truste la 2ème place du segment C en Europe !

Remerciements

Merci à la concession Edenauto Toyota Toulouse pour la découverte de cette Corolla.

Si vous êtes intéressés par cette nouvelle génération, n’hésitez pas à les contacter via leurs réseaux : 

Design 

Confort

Hybridation de 5ème génération 

Dynamisme

Consommation

Sécurité

Position de l’écran 

Conduite soutenue

 

80%
Degré de plaisir de conduite

Restez connectés

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

En plus de 50 ans de carrière, le Hilux s’est forgé une réputation très solide. Retour sur son histoire pour découvrir tous les secrets de ce pick-up.

Lire la suite

1968, l’automobile et le cinéma montrent, aux yeux de tous, l’une des plus belles collaborations. De ce passé lointain reste une certaine Mustang Bullitt que j’ai eu la chance d’essayer.

Lire la suite