BMW M5 CSL : UN ANNIVERSAIRE ÉPHÉMÈRE

Les aficionados de la marque BMW ne sont pas insensibles quand on évoque le terme CSL. Cette désignation, pour Coupe Sport Leichtbau, évoque des versions radicales des BMW siglées M. Si la dernière fois que ce sigle est apparu, c’était sur la géniale M3 E46, le constructeur a joué, il y a de ça 10 ans, avec les nerfs des passionnés de la marque.

Célébrer la M5

En 2009, la M5 soufflait ses 25 ans et pour fêter cet événement les ingénieurs de la firme à l’hélice ont concocté une version un peu spéciale de la M5 E60 : la M5 CSL. Sorte de baroud d’honneur, en attendant la nouvelle M5 F10, la M5 CSL est venue rendre un dernier hommage à la seule génération munie d’un V10.

Les petits plats dans les grands

Pour célébrer ce quart de siècle, les ingénieurs n’ont pas lésiné sur les moyens puisque, outre la peinture extérieure aux couleurs de Motorsport permettant de bien marquer cet anniversaire, toute la partie mécanique a, aussi, été revue. Le V10 de 5,0 litres a été réalésé à 5,5 litres, l’admission d’air a été revue et un deuxième radiateur d’huile a été rajouté. Ces modifications ont permis de sortir 580 ch et 542 Nm de couple soit un gain respectif, de 73 ch et 22 Nm. Pour encaisser ce surplus, la boîte séquentielle SMG a été remplacée par la nouvelle boîte à double embrayage DKG apparue avec la M3 E90.

L comme Lightweight

 Dans CSL, il y a le « L » qui signifie allégé et cette M5 ne déroge pas à la règle et adopte un toit en carbone permettant d’abaisser le centre de gravité et pousse même le vice plus loin en supprimant la banquette arrière et en remplaçant les sièges avant par des baquets en carbone. Tout cela permet un gain de 50 kg pour atteindre les 1830 kg. Enfin, la recette se termine par un recalibrage de la suspension pour plus de fermeté.

Un unique exemplaire

Le seul hic c’est que cette version n’a été produite qu’à un seul exemplaire, juste pour célébrer ce 25 ème anniversaire et il est gardé par le constructeur. Preuve de ce côté artisanal, la plaque d’immatriculation a été déplacée pour créer une entrée d’air permettant de refroidir le deuxième radiateur d’huile. C’est donc tout à fait normal si vous ne vous en souveniez plus… Dommage que ce délire d’ingénieur n’ait pas vu le jour !

Bielle & Piston,

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Restez connectés

Partagez sans modération

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn

Un savant mélange entre modernité et ancienneté. Voilà comment on peut résumer cette réinterprétation de la 911 type 993 !

Lire la suite

Les ingénieurs de BMW Motorsport se sont amusés pour célébrer les 25 ans de la M5 !

Lire la suite

Une BMW M4 limitée à 5 exemplaires !

Lire la suite