ROLLS ROYCE SWEPTAIL : L'ULTIME ROLLS ROYCE

Au printemps 2017, à l’occasion du Concours d’Élégance de la Villa d’Este, réputé pour être l’un des événements les plus chics de la planète, Rolls Royce en a profité pour lever le voile sur un projet qui aura duré plus de 4 ans.

À la présentation de ce projet, nommé Sweptail, il ne pouvait y avoir qu’un sentiment de « matching vibes » flottant pendant l’événement. Raffiné, élégant et luxueux, des termes définissant ce modèle matchant complètement avec l’esprit du Concours d’Élégance de la Villa d’Este.

Rolls Royce a ainsi su créer, en étroite collaboration avec son propriétaire, un véritable yacht sur roues, long de 5,60 m. L’inspiration de ce modèle est puisée notamment, dans la Rolls Royce Boattail remontant aux années 20-30. De plus, avec ses lignes chromées venant se réunir à l’arrière, parcourant les flancs de l’immense toit panoramique voulu par le propriétaire, elle s’inspire d’une queue d’hirondelle et c’est de cette inspiration qu’elle tire son nom : Sweptail.

Chose surprenante, lorsque l’on observe le gabarit de ce modèle, il s’agit d’une stricte deux places, inhabituel pour une Rolls Royce. Cependant elle en garde tous les codes, par l’emploi de matériaux nobles et luxueux tant à l’intérieur qu’à l’extérieur.

Lorsque l’on pénètre à son bord, la présence de bois précieux, particulièrement d’ébène de Macassar (petite ville d’Indonésie) atteste que l’on se trouve bien à bord d’une Rolls Royce. Tout comme avec les cuirs de grande qualité habillant l’habitacle, de couleur « Creme Light », s’associant parfaitement avec l’ensemble, et également la bagagerie disponible dans les contreportes s’apprêtant d’un « Dark Spice ». À l’arrière des sièges, notamment, en lieu et place habituelle des places arrières, se trouvent des portes bagages encore une fois façonnés à l’aide de matériaux nobles.

Et pour profiter davantage d’un voyage à bord de ce yacht roulant (à tout de même 11,6 millions d’euros) a été placé dans l’immense console centrale, un grand cru de champagne accompagné de deux flûtes en cristal. Ce détail soigné, s’accordant parfaitement avec l’ambiance régnant au cœur de cet exemplaire unique, permettra sans doute, à son heureux propriétaire, de prolonger le plaisir un peu plus loin que l’immense capot où trône à son extrémité le célèbre « Spirit of Ecstasy » en cristal.

La Sweptail, après sa présentation, a traversé quelques villes françaises, notamment Bordeaux et Lyon où elle fut aperçue avant de se diriger finalement vers l’Angleterre. Espérons que l’on puisse un jour profiter de nouveau de cet imposant exemplaire lors d’un événement automobile.

Bielle & Piston,

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Restez connectés

Partagez sans modération

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn

Quoi de mieux pour revenir sur le devant de la scène que par l’intermédiaire du département Racing?

Lire la suite

Art et automobile : deux choses qui se marient parfaitement !

Lire la suite

Découvrez comment est choisi le nom des Ferrari !

Lire la suite