Smart ou l'influence d'un horloger

 

 

Le projet de micro-citadine incarné par SMART a comme géniteur un horloger Suisse qui n’est autre que Swatch, qui a voulu appliqué le concept de ses montres à l’automobile. Après avoir essuyé un refus de collaboration avec PSA et Renault (rappelons ironiquement que Renault partage aujourd’hui les soubassements de la Twingo III avec la Smart Forfour), l’horloger s’est tourné vers VW qui a fini par abandonner le projet en 1994, date à laquelle le partenariat avec Mercedes-Benz est créé. Enfin, il faut savoir que SMART est la contraction de Swatch Mercerdes ART car.

 

 

Restez connectés

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.